Enfin l'été !
Du 24 juillet au 24 août

Lettre à un(e) inconnu(e)

Cet été, à La Madeleine on se pose la question du numérique, comment prendre en compte son existence et son importance dans notre société, sans s’interroger sur l’acte même d’écriture et de lecture. Et comme la notion de publication, comme finalité d’un projet d’écriture est essentielle, on sait que nous continuerons à en parler bien après l’été...

Écrire une lettre à un(e) inconnu(e), ça fait du bien !

Un groupe d’une dizaine d’artistes troyens, d’horizons et de disciplines multiples et diverses, se réunissent pour écrire et illustrer à 4 mains plus d’une centaine de lettres ou de cartes postales qui seront déposées dans les boîtes aux lettres d’habitants de plusieurs quartiers de la ville. Une distribution au hasard de la tournée de la factrice, du facteur.
Le principe est simple, une fois passée la surprise de découvrir cette correspondance d’un(e) inconnu(e), libre à vous d’interpréter cette idée comme bon vous semble. Allez-vous répondre, vous risquer à quelques mots, un dessin ? Décider d’accepter cette invitation à l’échange épistolaire c’est aborder la question de la sollicitation inattendue, gratuite et bienveillante, mais aussi interroger notre dépendance au flot continu de sollicitations, de réponses instantanées, de notifications que l’on like, efface ou laisse passer sans y réfléchir

Ce projet imaginé et écrit par Luc Lémonon est porté par La Madeleine en partenariat avec le Centre d’Art Contemporain Passages, La Vie Quotidienne de la Ville de Troyes et la Poste. Ce projet est mené dans le cadre de l’opération Quartiers D’été 2020.

Mais aussi...

Sous les étoiles


Visites nocturnes du Théâtre
Du 24 au 31 août

Venez, par petits groupes, à la tombée de la nuit, visiter à la chandelle les coulisses du théâtre et vous émerveiller de la voûte céleste, depuis la scène.

cliquez ici pour vous inscrire

Le potager de La Madeleine

Parfois paysage nourricier urbain, le potager a une vertu pédagogique :
suivre l’évolution des cultures, rappeler à quelle saison chaque légume se ramasse, les récolter de manière participative, les redécouvrir et pourquoi pas les cuisiner ensemble. C’est aussi le lieu de l’engagement citoyen, voire écocitoyen. Cette saison La Madeleinee invente des espaces potagers dans son environnement immédiat qui auront vocation à se propager progressivement. Le potager de La Madeleine, jardin contemporain, invite à une réflexion sur ce qu’est la création, son rapport au temps et au hasard. Un chantier en cours…
Faire d’un jardin un lieu de culture, quoi de plus normal ?

 
 
Retour à l'accueil